Category: Video

Region: Europe

Translations: en, fr, de, tr, ru

3 min read

SES Satellite Monitor en Europe

Written on 10 Avr 2019


Notre étude annuelle, SES Satellite Monitor, sur les modes de réception de la vidéo est disponible. Grâce aux informations recueillies, nous partageons avec nos clients les dernières avancées du secteur. Ricardo Topham, Senior Market & Business Analyst, et chef de projet SES Satellite Monitor, revient sur les informations concernant les marchés européens.

Pouvez-vous nous dire pourquoi SES a lancé l'étude annuelle Satellite Monitor?

Le projet a débuté en 1994 pour mesurer l'évolution des marchés de la réception TV en Europe. Les objectifs du projet sont triples : mesurer le développement des différents modes de réception de la télévision dans les pays européens ; mesurer notre réception en Europe, tant pour la télévision payante que pour la télévision en clair ; et établir une référence pour l'industrie du satellite. Grâce à ces études, nous sommes en mesure de quantifier les marchés de la télévision par satellite en clair, et de fournir des chiffres fiables à de nombreux acteurs tels que les médias, nos clients, prospects et agences gouvernementales. Notre étude de marché quantifie l'audience potentielle à laquelle une chaîne ou une plate-forme de télévision peut prétendre, lorsqu’elle choisit d’être diffusée sur une ou plusieurs de nos positions orbitales.

Quel a été le plus grand changement sur le marché européen en 2018?

Il est difficile de distinguer le plus grand changement dans un marché comme celui de l'Europe. Il s'agit d'un marché composé de 38 pays et comptant plus de 275 millions de foyers TV. Si je devais en nommer un, il s'agirait de la diminution progressive des téléviseurs en définition standard (SD) dans les foyers européens. L'an dernier, 28,4% des foyers disposaient encore d'un téléviseur SD, alors que cette année, ils ne sont plus que 23,2%. Cela s’est évidemment traduit par la croissance des écrans de télévision haute définition (HD) et des écrans Ultra HD.

Qu'est-ce qui définit généralement les marchés européens et existe-t-il des différences entre les régions?

Selon moi, chaque pays à sa propre spécificité sur les marchés européens. Les plus grands marchés de la région sont complètement différents : en Allemagne, la télévision par satellite et la télévision par câble sont en tête, tandis qu’en France, ce sont l'IPTV et la TNT qui dominent. Le Royaume-Uni, où la télévision par satellite et la TNT sont en tête, est différent de l'Espagne, où la TNT occupe la première place, alors que le satellite dessert quant à lui près de 90 % des foyers en Turquie.

Les paysages audiovisuels sont très distincts et présentent des dynamiques différentes. Nous ne devons pas ignorer que les marchés européens sont des marchés matures, même si on a pu voir se populariser de plus en plus la réception IPTV.

Existe-t-il des besoins particuliers en Europe en ce qui concerne les informations souhaitées par les clients?

Cela varie d'un client à l'autre, bien qu'ils aient tous comme intérêt commun de distribuer leur contenu au plus grand nombre et de la manière la plus rentable possible. La distribution de contenu est le moteur de leur activité ! Ces dernières années, j'ai pu constater leur intérêt grandissant pour la distribution en IPTV et plus récemment en OTT (Over-The-Top). L’OTT fournit une myriade d’opportunités pour distribuer du contenu et tout le monde surveille aujourd’hui cette technologie. J'ai ainsi commencé à recevoir de plus en plus de questions sur l’appétence des foyers européens en matière d’Ultra HD et leur taux d’équipement. 

Que pronostiquez-vous pour la prochaine étude Satellite Monitor?

Je préfère ne pas faire de prédictions ou de prévisions, et je n'ai pas de boule de cristal pour m'aider. Mais je ne peux pas nier l’évidence : le satellite restera le mode de réception TV le plus populaire. L'IPTV continuera sa croissance et le câble et les réseaux terrestres continueront leur déclin. Les écrans SD continueront à être remplacés par les écrans HD et UHD. Enfin, l’OTT est partie pour durer !

L’Ultra HD se développe en Europe, y a-t-il d'autres formats à l'horizon?

Il existe plusieurs technologies qui ont le potentiel de devenir plus populaires dans les années à venir : le HDR (High Dynamic Range) qui fournit des images avec un contraste plus élevé que ce que nous sommes capable d’obtenir aujourd’hui, le HFR (High Frame Rate), qui rend les transitions entre les images plus lisses, plus fluides et augmente le niveau de réalisme des contenus avec des mouvements rapides. N’oublions pas la 8K, successeur de l’Ultra HD / 4K, avec 4x le nombre de pixels de l'image. Cependant, cette technologie a encore un long chemin à parcourir avant d’être adoptée par le marché de masse et de devenir commercialement viable.

Avez-vous quelque chose à ajouter sur l'implication de l'étude pour le marché européen?

L’étude SES Satellite Monitor est un outil unique pour nos clients, qu'il s'agisse des diffuseurs, des plates-formes de télévision, de producteurs de contenus ou autres. Nous sommes heureux de leur fournir des données solides et fiables pour les aider et les guider dans leurs processus de décision - par exemple le passage pour une chaîne de télévision de la SD à la HD – ou le lancement d'une chaîne UHD. Au fil des ans, l’étude SES Satellite Monitor est devenue une référence de l'industrie, qui aide nos clients à prendre les décisions les plus critiques.

Si vous voulez plus d’informations sur l’étude SES Satellite Monitor, n’hésitez pas à nous contacter. 



Written on 10 Avr 2019

Share